Endométriose pelvienne profonde : quel traitement naturel ?

L’endométriose est une maladie gynécologique dont beaucoup de femmes sont victimes.

En général, elle touche l’appareil génital et quelques fois, les organes de digestion qui se trouvent dans les environs.

Il existe plusieurs formes d’endométriose.

Endométriose pelvienne profonde quel traitement naturel

L’une des plus dangereuses est l’endométriose pelvienne profonde.

Quels sont les traitements naturels les plus efficaces pour y remédier ?

Modifier son alimentation

L’alimentation peut avoir un impact positif sur l’endométriose, quelle qu’en soit la forme.

Pour lutter contre les douleurs causées par l’endométriose pelvienne, il est recommandé de suivre un régime alimentaire anti-inflammatoire.

Un régime pauvre en produits laitiers, en protéines animales (viandes rouges) et riche en fruits et légumes accentue l’inflammation.

Dès lors, la personne malade ressentira davantage de douleurs.

Par contre, si votre régime alimentaire est constitué d’aliments antioxydants tels que le curcuma, le thé, et tout autre consommable riche en vitamines A, E et C, la douleur peut vite disparaître.

Ces derniers permettent de prévenir l’évolution de l’endométriose pelvienne et accélèrent la régénération des tissus.

Par ailleurs, pour mieux traiter la maladie, vous pouvez avoir plus d’infos sur alternativesante.fr.

Utiliser des plantes apaisantes

Certaines plantes ont la possibilité de soulager les douleurs causées par l’endométriose, notamment celle pelvienne.

Ce sont des plantes pour la plupart à infuser et à consommer sous la forme de tisane.

En voici quelques-unes.

  • Le gattilier

Le gattilier est une plante qui, lorsqu’elle est infusée, soulage plusieurs problèmes féminins parmi lesquels figure l’endométriose pelvienne.

Il faut savoir que l’excès de certaines hormones peut accentuer l’endométriose.

Le gattilier permet aussi d’équilibrer leur taux de sécrétion.

  • Le romarin et le Charon-Marie

Ces deux plantes favorisent la diminution des œstrogènes en excès dans l’organisme de la femme.

Ces hormones accentuent l’endométriose lorsqu’elles sont secrétées en excès.

  • La camomille, la mélisse, la sauge, le fenouil, l’armoise

Quand on est sujet à une endométriose pelvienne, les douleurs ne sont pas les seuls symptômes.

Les spasmes le sont aussi.

Ces différentes plantes et herbes sont utilisées dans le traitement contre les spasmes et les douleurs.

Utiliser des plantes spécifiques pour un traitement de profondeur

Pour un traitement de profondeur qui ne s’attaque pas uniquement aux douleurs causées par l’endométriose, il existe aussi des plantes efficaces.

Les plus connues sont l’alchémille, la Brunelle, la viorne, le cynorhodon.

L’alchémille

L’alchémille est qualifiée de plante féminine.

Son utilisation permet un traitement de fond contre les endométrioses pelviennes profondes.

L’intérêt de l’alchémille réside principalement dans son action hormonale.

Elle a en effet un mode d’action qui ressemble à celle de la progestérone.

De ce fait, la consommation de cette plante peut calmer l’hyperœstrogénie, ce qui peut soulager les douleurs.

Il est conseillé d’utiliser cette plante avec le gattilier pour un résultat plus rapide.

La Brunelle

La Brunelle est une plante dont la caractéristique principale est de panser les plaies.

Il s’agit donc d’un anti-inflammatoire qui est utilisé pour plusieurs pathologies, notamment l’endométriose pelvienne profonde.

Toutefois, la Brunelle n’est pas connue uniquement pour sa fonction anti-inflammatoire.

C’est aussi une plante antiproliférative.

Elle limite la prolifération de certaines hormones, en l’occurrence les œstrogènes.

La viorne

La viorne est une plante antidouleur qui cible la souffrance de la personne malade.

Elle a des propriétés antispasmodiques et sédatives.

Il s’agit d’un remède naturel à consommer sous forme d’infusion ou de teinture.

La viorne à feuille de prunier soulage aussi les crampes de l’abdomen, ce qui est plutôt avantageux quand on est malade d’endométriose profonde.

Il est possible, voire conseillé, d’associer à cette plante le gingembre pour plus d’efficacité.

Recourir aux huiles essentielles

Les médecines traditionnelles sont riches de nombreux traitements à base d’huiles essentielles.

Certaines huiles sont utilisées pour traiter l’endométriose pelvienne profonde.

Par exemple, l’huile de camomille romaine, l’huile essentielle de sauge ou celle de mélisse sont très efficaces.

Il suffit d’en appliquer deux gouttes aux zones douloureuses.

Plus d’infos sur endometriose.pro


Articles connexes :

Eczema : existe-t-il un remède miracle ?

Est-ce qu’un problème de thyroïde peut bloquer la grossesse ?