Exercice d’hyperventilation volontaire: quel risque?

L’hyperventilation est souvent le résultat d’un trop grand stress, d’une crise d’angoisse ou de l’anxiété.

Lorsqu’une personne fait de l’hyperventilation, elle va avoir une respiration très rapide et qui n’est pas en adéquation avec son métabolisme.

En effet, la personne va amplifier sa respiration ce qui a pour conséquence d’accroître le volume d’air à chaque inspiration et expiration.

Pendant une hyperventilation, on va inspirer une quantité trop importante d’oxygène et en même temps rejeter trop de dioxyde de carbone ce qui n’est pas bon pour l’organisme.

En effet, cela peut entraîner une hypocapnie qui est la baisse de la pression artérielle de dioxyde de carbone dans notre système sanguin.

Lorsque l’on parle d’hyperventilation volontaire, il s’agit en fait d’une méthode de respiration qui est souvent utilisée pour faire de l’apnée quand on plonge.

Le but est donc de baisser le dioxyde de carbone dans votre sang pour pouvoir rester plus longtemps sous l’eau.

Mais, il ne faut s’amuser avec cette méthode de respiration qui peut être très dangereuse pour la santé.

En effet, nous ne sommes pas habitués à ce genre de respiration et nous pouvons faire un malaise.

C’est pourquoi elle est souvent déconseillée.

Exercice d'hyperventilation volontaire: quel risque?

Pratiquer l’hyperventilation volontaire est-elle dangereuse pour la santé?

D’une façon générale, l’hyperventilation est dangereuse pour la santé car cela est associée aux difficultés respiratoires.

De plus, il y a un grand nombre de symptômes qui peuvent arriver comme se sentir faible et fatigué, avoir des vertiges, des malaises, être très irritable, etc…

Dans certains cas, les personnes qui souffrent de l’hyperventilation peuvent même faire un burn out ou une dépression.

Ce n’est pas pour rien si les principales causes de l’hyperventilation sont le stress, l’anxiété, l’hypoxie, un problème pulmonaire, etc…

De plus, il y a souvent de graves complications pour les personnes qui en souffrent.

C’est pour cela qu’il est primordiale de vite consulter son médecin ou un spécialiste pour se soigner.

Dans un premier temps, il devra trouver l’origine de votre hyperventilation pour pouvoir vous proposer le traitement adéquate.

En ce qui concerne, l’hyperventilation volontaire, elle n’est pas du tout conseillée et il est préférable d’avoir une respiration profonde qui est elle sans risque pour la santé.

Certains personnes n’hésitent pourtant pas à l’utiliser mais ils maîtrisent cela et surtout sont très bien entraînés pour ne pas faire de malaises.

Même si l’on peut trouver sur internet des exercices pratiques sur l’hyperventilation, il est fortement déconseillé de les essayer, d’autant plus si vous êtes seul.

Se libérer du stress pour éviter l’hyperventilation

Le stress est omniprésent de nos jours et il peut avoir des conséquences assez graves chez certains patients.

Le premier problème avec le stress est que l’on modifie sa façon de respirer ce qui n’est pas bon.

Il faut être en mesure de toujours pouvoir garder une respiration lente et profonde avec son diaphragme détendu car cela va vous permettre de mieux oxygéner vos muscles, votre cerveau et l’ensemble de votre organisme puis d’évacuer plus facilement votre stress.

Il n’y a rien de très compliqué dans le fait d’avoir une bonne respiration et avec un peu de pratique vous pourrez aussi y arriver facilement.


Articles connexes :

Comment ouvrir le chakra du coeur?

Remontée acide dans la gorge, que faire?