Peut-on tomber enceinte malgré l’endométriose ?

Maladie gynécologique généralement douloureuse, l’endométriose est la première cause d’infertilité féminine.

Même si certaines personnes en parlent de plus en plus pour lever le tabou, elle reste tout de même encore méconnue.

Alors, peut-on tomber enceinte malgré l’endométriose ?

Peut-on tomber enceinte malgré l’endométriose

L’endométriose : Qu’est-ce que c’est ?

L’endométriose est le développement de l’endomètre, muqueuse tapissant l’intérieur de l’utérus en dehors des barrières utérines.

Lorsqu’elle se produit, cette muqueuse prend du volume à quelques endroits à l’extérieur de l’utérus, ce qui est la base des problèmes de fertilité, des menstruations douloureuses et des douleurs pelviennes. Affection chronique, l’endométriose touche en moyenne entre 5 et 10 % des femmes au cours de leurs années reproductives.

Toutefois, jusqu’à présent, les médecins et les scientifiques ne sont pas arrivés à prouver les explications concrètes pour comprendre cette maladie.

Comment survient-elle ?

Plusieurs théories sont émises pas les spécialistes pour essayer d’expliquer le phénomène qui sous-tend l’endométriose.

Deux de ces théories sont actuellement privilégiées par les médecins.

La première est celle selon laquelle le reflux de sang menstruel contiendrait naturellement des cellules endométriales en direction d’organes avoisinants l’utérus.

La seconde suppose la migration des cellules de l’endomètre par le biais de la circulation sanguine.

Le processus qui serait à l’origine de la fixation des cellules endométriales sur d’autres structures demeure par contre inconnu.

Comment la détecter ?

Les principales manifestations cliniques de l’endométriose sont des douleurs abdominales et l’infertilité.

Généralement, les femmes souffrant de cette pathologie gynécologique se plaignent de dysménorrhée.

Lorsqu’elle n’est pas rapidement prise en charge, elle évolue et entraîne des douleurs chroniques dans le dos ou les jambes.

Il peut arriver que ces douleurs soient ressenties au cours des rapports sexuels.

On parle alors de dyspareunie.

En fonction de l’évolution et du degré de sévérité, la maladie peut causer l’infertilité.

Endométriose : quel impact sur la fertilité ?

De récentes études estiment que 35 à 55 % des femmes présentant des problèmes d’infertilité ont une endométriose et qu’environ 30 à 50 % des femmes ayant une endométriose sont prédisposées aux problèmes d’infertilité.

Si tant de femmes sont atteintes, c’est surtout parce que la maladie est généralement diagnostiquée tardivement.

Le diagnostic est souvent fait plusieurs années après l’apparition des premiers symptômes de la maladie, ce qui lui donne le temps d’évoluer et de provoquer des lésions.

Lorsqu’elle prise en charge à temps, certaines femmes parviennent à tomber enceinte naturellement.

Par contre, si le diagnostic se fait plusieurs années après, les lésions d’endométriose peuvent provoquer une infertilité.

Aussi, il peut arriver que les ovaires soient touchés par la maladie et que les trompes soient bouchées ou collées entre elles.

C’est de cette manière qu’une endométriose peut perturber l’ovulation et la fécondation.

En outre, certains spécialistes et chercheurs londoniens ont mis en évidence un mécanisme qui expliquerait davantage la relation entre endométriose et infertilité.

Ils ont pu établir que l’infertilité des femmes atteintes d’endométriose est due à l’inhibition de la motilité des cils épithéliaux lors de l’ovulation.

S’ils arrivent à identifier et à caractériser ces substances, on peut espérer avoir bientôt un traitement spécifique.

D’autres mécanismes connus comme étant à la base de l’infertilité des femmes souffrant d’endométriose sont l’augmentation des anticorps IgG et IGA, et des lymphocytes au niveau de l’endomètre pouvant affecter l’implantation de l’embryon, les anomalies hormonales et l’altération de la réserve ovarienne surtout si la femme a eu des kystes d’endométriose.

Comment tomber enceinte avec l’endométriose ?

Il est primordial de préserver ces ovaires et son utérus quand on souhaite avoir un bébé.

Ainsi pour vaincre l’infertilité créée par l’endométriose, la chirurgie est généralement privilégiée aux traitements médicamenteux.

L’opération consiste simplement à retirer toutes les adhérences tissulaires et à enlever les différentes parties touchées si bien sûr, cela est possible.

Que ce soit par la chirurgie ou par n’importe quelles autres méthodes, si les trompes sont libérées, il est possible d’avoir un enfant naturellement.

Toutefois, si l’intervention ne s’est pas avérée suffisante et que les trompes sont toujours bouchées ou que les ovaires sont atteints, il faudra nécessairement avoir recours à une stimulation ovarienne avec insémination intra-utérine ou à une fécondation in vitro en fonction de la gravité des lésions.

Conclusion

Il peut être plus difficile, mais pas impossible de tomber enceinte même quand vous souffrez d’endométriose.

Ainsi, les femmes atteintes d’endométriose sont capables de concevoir, elles ont juste besoin de beaucoup plus de temps que les femmes bien portantes pour y arriver.

Par ailleurs, rappelons que le meilleur traitement de l’endométriose est la grossesse elle-même !


Articles connexes :

Le Tao Sexuel : une pratique taoïste pour se régénérer ?

Comment détecter un Alzheimer précoce ?